Accueil / Informations / Presse / 2018 / Melgven. Hommage aux victimes de Trèbes

Melgven. Hommage aux victimes de Trèbes

 

 

 

 

Le lieutenant Raoul chef de la communauté de brigades de gendarmerie de Rosporden a rendu hommage au colonel Arnaud Beltrame. | Ouest France

À la suite des attentats de 2015, la commune de Melgven a décidé de rendre hommage aux victimes du terrorisme en apposant une stèle commémorative. Ce jeudi matin, c’est aux victimes de Trèbes dont le gendarme Arnaud Beltrame qu’était dédiée la cérémonie qui a rassemblé quelque 80 personnes.

Nouvelle cérémonie ce jeudi matin auprès de la stèle dédiée aux victimes du terrorisme, en hommage à celles de Trèbes. “Quatre personnes ont été lâchement assassinées, trois civils et un militaire : Jean Mazières, 61 ans viticulteur, passager du véhicule volé par le terroriste, Christian Medves, chef de rayon du supermarché, Hervé Sosna, 65 ans, maçon à la retraite, client du magasin ; Arnaud Beltrame, 45 ans, lieutenant-colonel de gendarmerie qui s’est rendu au ravisseur en échange de la libération d’otage” a rappelé le maire, Michelle Helwig dans son discours.

“Cet événement dramatique peut se produire n’importe où, à n’importe quel moment. Le message que nous voulons transmettre, c’est un message de cohésion quelles que soient nos croyances, quelles que soient nos origines” a-t-elle poursuivi.

“Les maires sont responsables de la sécurité publique sur leur territoire, mais ils se sentent impuissants face à cette violence extrême.” a-t-elle conclu.

Le lieutenant Raoul, chef de la communauté de brigades de gendarmerie de Rosporden (regroupant les brigades de Rosporden, Scaër et Bannalec) a rendu un hommage appuyé au colonel Beltrame. “Il est allé au bout de son engagement de soldat et de gendarme, au bout de sa mission. Je veux lui exprimer toute notre reconnaissance et notre admiration”. Il a conclu son propos en citant Confucius : “Que l’on s’efforce d’être pleinement humain, il n’y aura plus de place pour le mal.”

Une délégation de l’Union nationale des parachutistes était présente pour honorer leur collègue. Les parents d’Estelle Rouat, victime de l’attentat du Bataclan, ont déposé des fleurs au pied de la stèle.

Par Ouest-France Modifié le 29/03/2018 à 12h58 Publié le 29/03/2018 à 12h53

About VIEUX RAPACE

Vérifiez également

Vannes, 600 “paras” investissent la ville