Accueil / Mieux nous connaitre / Liban : 40 ans de présence…

Liban : 40 ans de présence…

LIBAN : 40 Ans de présence des Forces Françaises au Moyen-Orient

Le 21 mars 1978 vers 22 heures, l’ordre arrive au 3ème RPIMa basé à Carcassonne.

Le Chef de Corps, le colonel SALVAN doit mettre sur pied un élément de commandement et trois compagnies de Combat qui seront placés sous les ordres de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban ( FINUL)

Cet élément doit être en mesure de décoller de Toulouse le 22 mars au soir avec une quarantaine de véhicules et le matériel nécessaire au régiment pour 6 mois de peindre les véhicules en blanc et les casques en bleu.

Le régiment sera renforcé par des détachements qui rejoindront le Liban par avion – Aviation Légère de l’Armée de Terre – Élément de reconnaissance du 17ème RGP ou par voie maritime  – 1er Escadron du Régiment d’Infanterie et de Chars de Marine – une section de Réparation du Matériel.

Pour la 1ère fois depuis 35 ans , une unité française arrive au Liban.

Le 09 avril, le général CUQ, commandant la 1ère Brigade Parachutiste, qui coiffe le 3ème RPIMa et le 420ème Bataillon Parachutistes de Commandement et des Services, rejoint à son tour Beyrouth. Le général CUQ devient le Chef d’État-Major et le Commandant en Second de la FINUL; il est également le Chef des Forces Françaises au Liban.

Le général Ghanéen ERSKINE est nommé chef de la FINUL.

Unités composant ce 1er mandat Onusien au Liban:

Bataillons : Français – Norvégien – Népalais – Logistique Français – Sénégalais – Nigérien – Fidjien – Irlandais – Iranien

Durant les 06 mois que durera cette première mission , le bataillon Français déplorera trois soldats tués au combat:

Le 24 avril, le caporal-chef  GODIRIS  ( 11Cie du 3ème RPIMa) sera le premier parachutiste à tomber au Champ d’Honneur. Il ouvrira la liste trop longue du martyrologe de soldats français au Liban

Quelques jours plus tard, le 02 mai , l’adjudant SANTINI (11ème Cie 3ème RPIMa) et le caporal-chef  MARIE ( Escadron RICM) sont tués lors de l’attaque de la caserne de Tyr par les combattants des milices progressistes. Durant cet accrochage le Chef de Corps, le colonel SALVAN et le caporal-chef MÉRELLE seront grièvement blessés.

A ce jour, 150 soldats sont morts au Liban.

En pièce-jointe : photos (collection personnelle) prisent en 1978 lors du 1er mandat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

About VIEUX RAPACE

Vérifiez également

Sahel. Commandos bretons en action

Sahel. Commandos bretons en action   Les commandos marine arborent un camouflage sable intégral qui leur …