Accueil / Cérémonies / 2016 / Centenaire de la bataille de Verdun – Quimper 2016

Centenaire de la bataille de Verdun – Quimper 2016

Centenaire bataille de Verdun à Quimper 2016Centenaire de la bataille de Verdun à Quimper

 « Qui n’a pas fait Verdun n’a pas fait la guerre ! » L’exclamation est courante en 1916 parmi les soldats français. Dans la mémoire collective, cette bataille a un statut exceptionnel : elle résume la Grande Guerre, elle en est le symbole et l’emblème.

Il est vrai que c’est la seule bataille purement française de toute la guerre : les alliés n’y ont pas pris part. Il est également vrai que c’est la bataille qui a été vécue par le plus grand nombre de soldats français : comme le commandement remplaçait les divisions que brûlait la bataille par des troupes fraîches, 73 divisions sur une centaine sont passées à Verdun. Mais ce qui compte est le souvenir qu’en ont gardé et transmis les hommes : celui d’un enfer sans équivalent. C’est l’horreur et la violence extrême de la bataille qui lui vaudrait ce statut exceptionnel                                                                                          Antoine  Prost

Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Paris I
Président du Conseil scientifique de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale
Président du Conseil scientifique du Mémorial de Verdun

C’est à Quimper, sur l’esplanade François Mitterand que s’est déroulée la commémoration du centenaire de la Bataille de Verdun. La ville préfecture avait été retenue car le 118ème Régiment d’Infanterie , comme le 137ème RI de Quimper avait rejoint l’enfer de Verdun.

Pour cette cérémonie présidée par monsieur Jean-Luc Videlaine, préfet du Finistère, et monsieur Ludovic Jolivet, maire de Quimper,  en présence du colonel André Labat, délégué militaire départemental et de nombreuses autorités civiles et militaires, le drapeau historique du 118ème RI sur lequel figurent toutes les batailles auquel il a participé, a été sorti du Service Historique de la Défense à Vincennes. L’école de gendarmerie de Chateaulin et le centre de préparation militaire maritime de Quimper étaient sous les armes, la garde d’honneur du drapeau du 118ème RI étaient composée de cadres de l’école de Ty Vougeret.

De nombreuses associations patriotiques s’étaient joints à cette commémoration.

About VIEUX RAPACE

Vérifiez également

Maquis Quimpérois

Hommage aux Maquis Quimpérois En 1946, trois stèles furent inaugurées à la mémoire de seize …