Accueil / Mieux nous connaitre / Insignes / 1er insigne de béret des TAPs

1er insigne de béret des TAPs

     NOTRE INSIGNE DE BERET

Insigne Para

 

De même que le Brevet militaire de parachutiste, l’insigne de béret des troupes aéroportées de l’armée de terre a été créé en 1946.

Cet insigne, inscrit dans un cercle, présente un « dextrochère emplumé et armé », c’est-à-dire un bras droit en forme d’aile stylisée, la main serrant un glaive pointé vers le haut.

L’insigne fait référence au Saint-patron des parachutistes.

En effet, il symbolise le « Bras armé de Saint-Michel », l’Archange étant pour sa part, selon la Liturgie, le « Bras armé de Dieu ».

Il est le symbole du combat céleste et de la fidélité à des missions supérieures.

Notre insigne de béret est lié à la grande Saga des paras car, depuis sa création, il a été attribué à toutes les unités de parachutistes métropolitains, coloniaux et légionnaires de l’armée de terre. Il a ainsi été porté sur les bérets noirs, bleu roi, rouges et verts des parachutistes.

Il constitue un signe fort d’appartenance et de ralliement auquel les parachutistes sont très attachés.

A noter que depuis 1957, année où le béret rouge a remplacé le béret bleu roi chez les «paras métro», les parachutistes «coloniaux», puis «d’infanterie de marine» (le mot «colonial» ayant été abandonné en 1958), ont adjoint en fond de cet insigne une ancre de marine.

08 mai 2016 Quimper
08 mai 2016 Quimper
Saut à Plouarzel 2016
Saut à Plouarzel 2016
Assemblée Générale 2016
Assemblée Générale 2016
Insigne ETAP
Insigne ETAP
Cochon Grillé 2017
Cochon Grillé 2017

À Propos VIEUX RAPACE

Vérifier aussi

11e Brigade parachutiste

Défense. La 11e brigade parachutiste s’apprête à partir sécuriser la bande sahélo-saharienne (BSS), où la ...

17e RGP ” des paras” formés à la ….

Des “paras” formés à la fouille de charniers en zone de guerre REPORTAGE – Sécurisation, ...

Notre code de l’Honneur

Au delà du possible

                     

L’ESPRIT PARA, L’ESPRIT DE CORPS DES PARACHUTISTES,

             j’aime beaucoup ce passage de  “Bruno”         ...